Bas les masques ! Pourquoi quand nous voulons mettre en place des changements de vie, ça bloque !


Pourquoi quand je veux changer mes fonctionnements, de perspectives, me défaire du passé... ça bloque !


Bas les masques !

Ego, quand tu nous tiens... mais pas que....


Vous avez décidé de changer de fonctionnement, d’aller sur votre propre chemin, de dire adieu à tout ce que l’on a toujours attendu de vous et d’oublier les tragédies, les conditionnements familiaux et autres... Oui mais...


Vous avez envie de changement ? Vous voyez ce qu’il y a à changer. Vous trouvez le bon moyen de passer à l’action. Et pourtant, ça bloque ou tout va de travers....


C’est la faute à pas de chance ! Peut être ! Peut être pas !


Pour les moins confiants... ça sera sûrement de leur faute : pas assez de préparation. Le projet ne tient pas la route. l’action n’est pas juste. Ce n’est pas le moment. Au pire, on s’accusera de nullité... (on aime bien ça en générale)


Et si tout simplement, il s’agissait en fait d’une forme de résistance de l’enfant intérieur blessé ?

On peut aussi appeler cela : de l’auto-sabotage.

Posez-vous la question :

Et si je réussissais enfin, qu’adviendrait-il de toutes les souffrances liées à ceux que j’ai reconnu comme étant responsables de mes échecs passés ? Comment pourrais-je avoir la reconnaissance de tous les tors que l’on m’a fait ? Et à quel moment justice sera faite ?


Zut ! pourtant j’ai fait un travail de pardon.


Manque de pardon, manque de volonté ?

Peut’être ou peut-être pas. Ce qui se passe dans l’inconscient, tant que cela n’est pas vu, reste plus puissant que tout !


Bien sûr, celui qui bloque et résiste au changement ( en plus de l’ego spécialiste du fait ) réside dans l’inconscient. Il s’appelle enfant intérieur blessé et il est en résistance, car il est bloqué dans un espace de refus de la réalité, de ce qui c’est passé au cours de ses premières années sur terre. La dessus, vous ajoutez le grain de sable de l’ego qui veut toujours avoir raison et vous obtenez un bouchon énergétique d’auto-sabotage très puissant.

Le pouvoir de l’enfant intérieur est très grand. Et c’est pour cela qu’en soin, j’arrive toujours à un moment donné à son niveau et que par mon approche de la reconnexion avec lui, j’essaie de rétablir le contact entre lui et la personne qui me consulte.

Pourquoi ?

Parce qu’il détient la clé de la liberté de l’âme à manifester ce qu’elle est dans sa fréquence. Il est la partie de l’âme manifesté. Par lui, on peut guérir ses blessures d’âme. Il est plus qu’important de s’occuper de lui, de ses émotions qui traduisent son mal-être.

Une souffrance de l’âme non vue et non résolue entraîne cette forme d’auto-sabotage, car l’âme a la connaissance des moments où elle a vécu un traumatisme lié à une expression qui n’est pas alignée sur le divin, sur le monde d’où elle vient. Pour survivre dans la matière et dans ce monde, elle accepte de faire porter des masques à la partie de conscience qui s’est incarnée. Mais un bout d’elle est resté coincé dans l’espace :“ ça n’aurait pas dû se passer comme ça”! Ce bout d’âme ne peut pas grandir et attend que la conscience, l’être vienne la chercher consciemment et l’aide à retrouver le chemin de sa globalité. C’est le travail de la reconnexion.


Ce qui va amener à un troisième élément : la maîtrise et l’autonomisation dans le monde de la matière.


pour récapituler : il y a l’âme qui vit des choses qu’elles sait ne pas être conformes à une normalité, réalité divine.

Il y a l’ego qui cherche à avoir raison, l’humain avec ses mécanismes et expériences humaine.

Il y a le troisième élément qui naît de la confrontation de l’âme à la matière (expérience et fonctionnement égotique).


Ce troisième élément vient après la reconnaissance de la blessure, de son expression consciente au niveau de l’enfant qui l’a vécu et de la compréhension de expérience au travers d’une nouvelle position de la conscience.

L’ingrédient final et le parentage qui permet de devenir autonome en entrant pleinement en possession de son propre pouvoir. Je vous renvois ici à mes vidéos pour plus d’information sur le sujet.

https://youtu.be/edRTsiOsY0U


Pour contrer l’ego qui lui veut toujours avoir raison, pensez à cette simple phrase, mais tellement magnifique de Jeschua :

“Préfères-tu avoir raison ou être heureux ( heureuse) ?”


Pour terminer cet article, j’ai envie de dire que tout a un sens, que tout sert La Sainte Esprit qui cherche à nous ramener vers le vivant et l’expression la plus noble du vivant, mais aussi vers la lumière que nous sommes, au sein de la matière.

Tout soin de reconnexion que je pratique peut être fait à distance, sur internet ou au téléphone... aucune limite au pouvoir de l’intention et de l’énergie.

J’étofferai bientôt cet article par une vidéo

https://www.evelynecavalleroenergie.com

https://wwwdivinesco.blogspot.com

https://www.facebook.com/lavoixduvivant.evelyne.cavallero/

27 vues