faites vos lactofermentations !


Aujourd'hui, à l'heure où nous sommes de plus en plus conscients pour beaucoup d'entre nous, de la nécessite de préserver la vie et le vivant, d'améliorer le "zéro déchet" ou de revenir à des choses simples, la lactofermentation se positionne sur les rangs des moyens les plus efficaces, simples, et peu coûteux, pour la conservation naturelle des aliments.

Ce qui est génial, c'est que les aliments peuvent être conservés sans être cuits... mais transformés par des ferments lactiques.

La transformation des aliments se fera par des levures, ou bactéries qui transforment les glucides des aliments. Le milieu devient acide et empêche ainsi l'action d'autres micro-organismes et prédispose à la conservation.

Il existe deux types de fermentations; celle qui est alcoolique et celle qui est lactique. Dans la première, nous allons retrouver les vins, bières et dans l'autre les lactofermentations de légumes tel que le chou, les navets, les carottes, la courgette, les betteraves, les haricots verts....

.L'avantage : la création d’enzyme, et conservation des nutriments.

Les ferments lactiques vont digérer les légumes.

En mélangeant un peu à l'avance des légumes issus de lactofermentation avec des crudités, par exemple, il vont en facilité l'assimilation et être une source d'aide pour les personnes qui ont des fragilités à ce niveau là !

Ce qui est important aussi, lorsqu'on se lance dans cette aventure, c'est la préparation.

En effet, il faut être minutieux au niveau de la propreté et de la provenance des produits.

On ébouillantera ses bocaux et on choisira de préférence, des légumes issus du bio.

En énergétique, il est aussi possible de dynamiser ses légumes. On ne peut pas toujours trouver, pour diverses raisons, des légumes bio provenant directement d'un producteur local !

On peut les magnétiser, les énergètiser par différents processus... bien sûr, cela ne parlera pas à tout le monde; mais je ne peux n’empêcher de proposer aussi cette aventure là....

prochain atelier le 24 août à Varennes sur Teche

Possibilité de dormir sur place le vendredi soir si vous habitez loin. Paf 10 euros pour l’hébergement, amenez votre sac de couchage, repas partagé le midi.

40 euros la journée +5 euros si je dois apporter les légumes.

Venez avec au moins quartes pots genre, pot bocal avec caoutchouc ou pots de confiture par exemple avec un beau couvercle !

Pour d’autres renseignements


Evelyne Cavallero

evelyne.cavallero07@gmail.com

29 vues