Ne vous abandonnez pas !

Dernière mise à jour : 19 janv.


Oui, les amis, ne vous abandonnez pas !

Ce sont là les mots qui me viennent aujourd'hui. Il est si facile de s'abandonner quand tout autour de nous devient oppressant, anxiogène....

Ce sont des circonstances que nous avons tous expérimentées d'une façon ou d'une autre dans nos vies, sur une échelle plus individuelle. Un deuil, un divorce, une situation conflictuelle, et voilà que les émotions nous submergent.

Cela entraine parfois une perte de repères, une perte de centrage, et notre juge interieur peut à ce moment là intervenir et voir dans la situation : " quelque chose qui ne devrait pas être et porter un jugement". Nous savons tous que le juge ment, et pourtant souvent nous écoutons ses phrases assassines. Face à cette autorité, nous perdons l'amour pour nous.

Premier pas pour rétablir l'harmonie en soi : remettre en question la logique de cette autorité, et ce, avec bienveillance.

Nous avons alors la possibilité de réajuster la ligne du temps, le chemin que nous étions entrain de prendre.

Quelquefois, cette perte de repères, de centrage, d'amour, d’accueil, de foi, nous conduit tout droit vers la peur. Et là où est la peur, l'amour n'est plus.

Cet amour n'est autre que l'acceptation de soi, le non jugement ou l'écoute du juge bien-veillant qui exhorte à faire de son mieux et qui ne condamne pas. Cet amour nous encourage à voir notre responsabilité de créateur, sans culpabiliser.

Cet amour pose son regard vers l’intérieur.

Cet amour nous pousse à aimer ce qui est, autrement dit, à accueillir ce qui est là et à trouver les forces en soi pour traverser ce qui est, tout en gardant sa lumière disponible pour soi et les autres. Cet amour permet de poser un autre regard sur les circonstances.

S'aimer, c'est être en accord avec ses valeurs fondamentales et les respecter pour ne pas se trahir.


Alors, ne nous perdons pas de vue et allons voir la résonance de ce qui se passe à l’extérieur et ce qui est inscrit à l’intérieur de nous. Nous avons souvent aucun ou peu de pouvoir sur ce qui se manifeste à l’extérieur, ( si ce n'est celui de répondre de notre mieux à ce qui a été créé) mais nous avons tous les pouvoirs sur ce qui se passe en nous.

Nous savons aujourd'hui que nous sommes créateurs et que pour changer de paradigme à l’intérieur de soi, nous devons rencontrer les espaces en nous qui appellent l'amour, même si cet appel est sans dessus dessous.

Nous rencontrer pour apaiser, guérir, transformer l'ancien repère, loi, croyance en un nouveau repère ou heureux Père (en soi).

Ne nous abandonnons pas. Notre pouvoir ( qui signifie : capacité) est à l’intérieur de nous et personne ne peut nous l'enlever.

Continuer d’œuvrer sur soi est une bénédiction en ces temps troubles, car ainsi, nous participons à l'allègement de la lourdeur, des voiles. Si nous souhaitons plus de clarté à l’extérieur, plus de vérité, d'amour, œuvrons à rencontrer cela à l’intérieur de nous.

Et de passage en pas sages, nous créerons un autre espace autour de nous, quelles que soient les circonstances. Et cet espace personnel multiplié par le nombre d'âmes courageuses et persévérantes, créera une ligne du temps plus juste pour tous.

Dans combien de temps, cela ne nous appartient pas.


Encore une fois, ne confondons pas les préoccupation de l'ego et celles de l'âme qui vit et cherche à manifester sur Terre ses valeurs, son être et rayonner sa lumière au quotidien.


Dans un espace plus en paix avec ce qui est, nous pouvons alors entendre la voix de notre intériorité, de nos guides, de notre âme, de notre cœur selon nos croyances, nous murmurer le prochain pas sage à faire dans la matérialité, dans la vie, sur le chemin.



https://www.evelynecavalleroenergie.com

https://www.youtube.com/channel/UCCwtKJqOL7__7WziKCz2T_w

Soins et accompagnement

Soin vibratoire des Maîtres Ascensionnés.





19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout